PAROISSES

Fête de l'Assomption à St François

Fête de l’Assomption à la paroisse de Saint François d’Assise :   

        «  Comme Marie, entrer dans la vie de Dieu ! »

En ce mardi 15 août 2017, à la paroisse de Saint François, la vierge Marie a été honorée : « une Femme, ayant le soleil pour manteau, la lune sous les pieds, et sur la tête une couronne de douze étoiles ».(Ap.12/1)

« Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni. »

La fête de l’Assomption est une des grandes fêtes de la vie chrétienne. Célébrée le 15 août, elle commémore la gloire de Marie avec Dieu au terme de sa vie terrestre. Marie, après sa mort, a été enlevée de la vie terrestre pour entrer dans la vie en Dieu. Elle est le « oui » vécu jusqu’au bout :


« Je suis la servante du Seigneur, qu’il me soit fait selon Ta Parole ».
Dieu comptait sur le « oui »de Marie...et Il compte sur le nôtre aujourd’hui.
Dans de nombreuses familles, ce « oui » des jeunes tarde encore à retentir :
 « Oui »pour devenir prêtres, religieux, religieuses, des consacrés…
« Oui »pour partager les services au sein de la communauté.
« Oui »pour vivre sainement et travailler à la venue du règne du Christ dans le monde.
« Une vocation religieuse naît et mûrit habituellement dans l’atmosphère d’une famille chrétienne, saine et responsable. C’est là qu’elle s’enracine, c’est de là qu’elle tire la force de croître jusqu’à devenir un arbre vigoureux, chargé de fruits mûrs. »(Jean Paul II, homélie du 20 décembre 1981)

 

La fête de l’Assomption est aussi, à Saint Fançois, la fête des marins pêcheurs qui ont choisi Marie pour patronne.

Ce jour-là, tous les marins de la commune se réunissent pour clore la fête des Marins, qui a débuté le 1er août, avec des chants marins itinérants sur tout le territoire communal.

Ce rendez-vous annuel à la messe est précieux pour l’association «  l'Amicale des marins-pêcheurs de Saint François », car ils honorent la vierge Marie, célèbrent les anciens et rendent hommage aux disparus ». 
 




L’association a fêté ces 50 ans d’existence ! 



Il est important de souligner que le métier de marins pêcheurs n’est pas de tout repos. En effet, les pêcheurs connaissent de nombreuses difficultés car leur métier s’exerce dans un environnement exposé : invasion des sargasses, appauvrissement du plateau continental, prolifération de poissons lions, pollution engendrée par les hommes, etc.


 

Nous devons prendre conscience que la mer n’est pas une poubelle et que nous devons préserver la nature. Les marins pêcheurs vivent des fruits de la mer mais également nous, car nous aimons consommer du poisson frais.
Actuellement, nous assistons à la dégradation des ressources marines.
Les marins-pêcheurs savent qu'il faut faire tout pour ne pas polluer ces lieux sacrés. Car la mer, c'est leur vie. 
Les sauveteurs en mer de la SNSM (la société nationale de sauvetage en mer) étaient eux aussi présents au cours de la messe. La SNSM est une association dont la principale mission est de secourir bénévolement et gratuitement les vies humaines en danger, en mer et sur les côtes. Leur objectif final est d’assurer une pratique de la mer plus sûre et respectueuse.
Au cours de cette messe, ils ont rendu grâce au Seigneur pour leurs 50 ans d’existence (association fondée en 1967).


A la fin de la messe, une foule immense accompagna les marins pêcheurs et leurs familles, la chorale cœur des hommes, la chorale des marins pêcheurs, les servants d’autel et le curé vers le port pour la bénédiction de la mer et un dépôt de gerbes aux marins disparus en mer.
Il y eut au cours de cette procession 4 temps d’arrêt afin de prier Notre Mère du ciel. C’est dans le recueillement que tous, nous avons prié l’Ave Maria, le Je vous salue Marie, prière des petits et des humbles.

 
La procession débute devant l’église, les enfants de choeur, le prêtre, la Vierge portée en procession, suivie des marins pêcheurs. 3 arrêts se ferons :

*  Premier temps d’arrêt sur la route des marins pêcheurs prise en sens inverse (CCAS de Saint François)
*  Deuxième temps d’arrêt (les comptoirs de Saint François)
*  Troisième arrêt (début de la rue des marins pêcheurs)

 




 

Les marins entonnent un de leurs chants avant de réciter un « Je vous salue Marie ».   


 

La conque à lambi, instrument sonore très important pour les pêcheurs était  utilisé jadis pour annoncer leur arrivée après plusieurs jours en mer. En ce jour, il fut utilisé afin d’annoncer le temps de chant et de prière.

                                      

                    Le FORBIN est un des chants entonnés par les marins pêcheurs.
 

De nombreux jeunes participèrent à la procession…malgré une entorse au genou, Père Cyrille a montré du courage en accompagnant les marins pêcheurs.
« Il donne de la force à celui qui est fatigué et il multiplie les ressources de celui qui est à bout. (Esaïe 40 :29) »
 
*    Quatrième temps d’arrêt (le port)

 


 

*    Dépôt de gerbes en mémoire aux marins disparus en mer.
 




C’est avec un profond respect que ces gerbes ont été déposées devant la stèle sur laquelle figure des disparus en mer à Saint François
 
*    Bénédiction de la mer sur le port de pêche

Ainsi toute la foule participa à la bénédiction de la mer, du port, lieu de départ des bateaux pour la pêche, la vente des poissons et des départs sur les îles avoisinantes (Désirade, Les Saintes, Marie galante, Petite terre).

*    Quelques bateaux partent au large pour jeter une gerbe dans la mer mais également des fleurs qui les garnissaient en souvenirs des marins qui ne sont jamais revenus au bon port.
 








 

*    Retour de la vierge à l’église

                    

La vierge fut ramenée à l’église par quelques marins. Sur le chemin du retour certains se rappelaient  des conseils donnés par le Père Cyrille, …« d’être comme les doigts de la main, très proche les uns des autres. »
« Celle que vous avez choisie comme sainte patronne est avec vous toujours et lorsque vous êtes sur les flots faites un « je vous salue Marie », la prière des petits et des humbles.
Que le port de Saint François soit un port  d’amitié, de fraternité où on peut partager, se rencontrer, avec le sourire….. ». (Propos du Père Cyrille)

                          

Nous clôturions cette procession par une prière d’action de grâce et un Ave Maria dans un profond recueillement.
                             
                         “Heureuse es-tu, Vierge Marie, dans la gloire de ton Fils !”
 
 

Sophia Gouala

   Magnificat        
Mon âme exalte le Seigneur,
exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !
Il s’est penché sur son humble servante ;

désormais, tous les âges me diront bienheureuse.
Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
Saint est son nom !
Son amour s’étend d’âge en âge
sur ceux qui le craignent.
Déployant la force de son bras, il disperse les superbes.
Il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles.
Il comble de biens les affamés,
renvoie les riches les mains vides.
Il relève Israël son serviteur, il se souvient de son amour,
de la promesse faite à nos pères, en faveur d’Abraham et de sa race, à jamais.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit,
pour les siècles des siècles.
Amen.



Questions liturgiques

Pourquoi aller à la messe le Dimanche ?

Nous ne devons pas oublier que la foi, c’est une relation vivante avec Dieu. Comme toute relation, elle se doit d’être nourrie régulièrement, autrement elle s’endort et même elle se sclérose.

Lire la suite...