Eglise de Guadeloupe

L’année de la Miséricorde est ouverte dans notre diocèse !





L’année de la Miséricorde est ouverte dans notre diocèse !

« La véritable humilité est d'abord une décence, un équilibre », cette belle parole de Bernanos dans le Dialogue des Carmélites convient tout à fait à cette magnifique célébration de l’ouverture de la porte sainte à la cathédrale de Basse-Terre ce samedi soir, disait une maman institutrice à la sortie de la messe. « Il y a dans le passage de la porte sainte à la fois quelque chose de grand et de si simple, si accessible ! » ajoutait-elle. Et un membre de la Pastorale des Hommes de Basse-Terre d’argumenter « Il y a tout un symbole dans le passage d’une porte, on ne cesse pas d’en passer des portes et Dieu sait s’il y en a des portes extérieures à nos vies, mais cette porte sainte là, elle est toute intérieure, elle nous dévoile à nous-mêmes et à Dieu ! ». Et un jeune scout de conclure : «mais en fait cette porte, c’est un chemin ! » Voilà tout est dit ! Et les mille personnes qui se sont massées sur le parvis de la cathédrale de Basse-Terre ce samedi soir 12 décembre ont bien perçu ce qui reliait tous les chrétiens du monde entier qui, à la suite du pape qui avait commencé l’ouverture de la porte à Bangui en Afrique, puis à Rome, veulent vivre en profondeur cette année sainte de la Miséricorde.




Entrée à St Pierre et St Paul à 15h30

Entrée la veille, à 18h à La Cathédrale ND de Guadeloupe


 

A l’entrée la procession des jeunes de chœur, des diacres, des prêtres nombreux (dont le Père Mathieu Malonga, dominicain et Missionnaire de la Miséricorde pour notre diocèse) précédant Monseigneur Riocreux, s’est frayée un chemin à travers la foule pour atteindre la Porte latérale droite du parvis de la cathédrale. Heureusement que les scouts nombreux et la pastorale des hommes de Basse-Terre guidaient tout le monde pour le bon ordre de l’ensemble du mouvement. Recueillement, chant, texte de Jérémie, rappel du baptême… puis notre évêque a poussé la Porte et nous pouvions entrer, nous signer avec l’eau du baptême et regarder le baptistère à gauche, avant d’aller nous placer pour continuer le déroulement de la messe.
Magnifique liturgie pleine de sens pour tout le monde. Même quand on est resté debout au fond et partout tant il y avait foule. Les chorales de Basse-Terre regroupées ont permis par les chants de faire l’unité de tout le peuple rassemblé : et cette hymne de la Miséricorde ! Sublime !
Mgr l’évêque dans son homélie n’a pas manqué de nous tracer le chemin pour cette année sainte : la Porte sainte qu’il venait d’ouvrir, puis la Joie de ce troisième dimanche de l’Avent (« le Seigneur est proche, ne soyez inquiets de rien ! » à l’invitation de St Paul – Ph.4,5), et la Miséricorde, rappelant que ce Jubilé était l’occasion de célébrer le 50° anniversaire du Concile Vatican II qui s’est conclu le 8 décembre 1965. Citant Pape François : « Il convient que nos communautés deviennent des îles de miséricorde au milieu de la mer de l’indifférence ». Et Mgr Riocreux d’ajouter : « que cette cathédrale soit une île de miséricorde avec les missionnaires de la miséricorde qui donneront en abondance le pardon de Dieu ».
« Que devons-nous faire ?... se convertir et aimer. » Reprenant le programme proposé par le pape (s’appuyant sur l’Evangile de Matthieu au chapitre 25) : Œuvres de Miséricorde corporelles au nombre de sept : donner à manger aux affamés, donner à boire aux assoiffés, vêtir ceux qui sont nus, accueillir les étranger, assister les malades, visiter les prisonniers, ensevelir les morts. Œuvres de Miséricorde spirituelles au nombre de sept elles-aussi : conseiller ceux qui doutent, enseigner les ignorants, avertir les pécheurs, consoler les affligés, pardonner les offenses, supporter patiemment les personnes ennuyeuses, prier Dieu pour les vivants et les morts.
Voilà un vrai chemin de vie pour nous permettre à tous d’avancer. « Une année jubilaire c’est cela, a repris Mgr Riocreux, dans l’ancien testament il nous est dit que tous les vingt-cinq ans il y avait une année spéciale. La voici cette année de la Miséricorde (un mot qui revient cent fois dans la Bible : cinquante fois dans l’ancien testament et cinquante fois dans le nouveau testament), année de bienfaits ! »

 



En clôturant la célébration, Père Joseph Cousin, curé de la cathédrale, a rappelé que tout au long de l’année un prêtre se trouverait tous les mardis, mercredis et jeudis de 10 h 30 à 12 h dans le chœur de la cathédrale pour accueillir les fidèles qui, après avoir passé la porte sainte, voudraient échanger, prendre conseil, ou recevoir le sacrement de la réconciliation. Et les scouts à la fin ont porté à tous la lumière de la Paix et remis à chacune et chacun à la sortie cette belle prière : « soyons la lumière qui change le monde ».
Dès son élection Pape François n’avait-il pas dit : « La Miséricorde fait que le monde est moins froid et plus juste ! » Nous y voilà !
Jean-Marie Gauthier

Sans aucun doute vous avez vu les bannières disant lequel ne pas obtenir assez de soins sur la santé peut amplifier votre risque de problèmes de santé innombrables. Vous pouvez acheter des remèdes directement à votre département. Il ya des médicaments destinés uniquement aux femmes. Les sujets tels que 'achat Kamagra Oral Jelly' ou '' sont très populaires maintenant. Comment trouver des informations détaillées sur ""? De nombreux sites Web le décrivent comme ''. Cependant, il existe plusieurs remèdes qui abaissent la pression artérielle sans nuire à votre érection. Certains médicaments ne conviennent pas aux patients souffrant de certaines affections et, parfois, un médicament ne peut être utilisé quel si des précautions supplémentaires sont prises. De plus Kamagra peut également être utilisé pour traiter une autre plainte telle quel déterminée par votre médecin.

Questions liturgiques

Pourquoi aller à la messe le Dimanche ?

Nous ne devons pas oublier que la foi, c’est une relation vivante avec Dieu. Comme toute relation, elle se doit d’être nourrie régulièrement, autrement elle s’endort et même elle se sclérose.

Lire la suite...