Eglise de Guadeloupe

L'archevêque émérite de NIAMEY (NIGER) en visite en Guadeloupe

1. L'appel
 
Monseigneur Michel Cartateguy est originaire de la région de Bayonne, dans le pays basque, où il est né il y a 64 ans. Très jeune, il s'engage dans des milieux associatifs en faveur de l'Afrique. Il fait ainsi partie d'une association qui vend du café de Tanzanie pour aider ce pays qui, conduit par un leader charismatique, Julius Nyerere, milite pour son indépendance. Un jour, il rencontre un groupe de jeunes séminaristes de la Société des Missions Africaines (SMA). Leur conviction, leur enthousiasme et leur joie de vivre achèvent de le convaincre que Dieu l'appelle au service de l'Afrique. Son vocation est née. Il a 16-17 ans. Il part alors effectuer son service national en coopération, comme enseignant dans le nord du Bénin, pays en plein régime marxiste. Sa vocation missionnaire se renforce alors car il prend conscience que seule l'adhésion à la personne du Christ peut véritablement libérer l'homme.
 
2. La formation
 
De retour en France, il entre au grand séminaire des SMA, à Lyon puis Paris, et est ordonné en 1979 par Mgr Jean-Paul Vincent, évêque de Bayonne (1911-1994). Pendant sa formation de séminariste, il est amené à travailler dans les 19è et 20è arrondissements de Paris, où il côtoie une importante communauté « beur », ce qui l'amène à s'intéresser à l'islam. Ceci explique qu'il demande à partir dans un pays africain musulman, afin de poursuivre son engagement auprès des musulmans. C'est ainsi qu'il arrive au Niger où il exercera durant 36 ans, dont 16 ans comme évêque auxiliaire,  évêque titulaire et archevêque. Il est d'abord prêtre à Maradi, deuxième ville du Niger, située à 600 km au nord de la capitale Niamey, et est responsable de l'animation des jeunes, de la formation chrétienne et des programmes Caritas. En 1999, il est nommé évêque auxiliaire, auprès de Mgr Guy Romano, rédemptoriste et évêque de Niamey. En 2003, il devient évêque titulaire et, en 2007, archevêque.
 
3. Le Niger
 
Le Niger, pays de 1 267 000 km² et 18 millions d'habitants, compte 25 000 chrétiens catholiques répartis en deux diocèses (Niamey et Maradi). Seuls 6 000 d'entre eux sont nigériens, les autres étant des ressortissants des pays voisins (Togo, Bénin, Côte d'Ivoire). L’Église catholique au Niger est jeune. Elle a été fondée en 1931 par un nigérien, Antoine Douramane Tahirou qui, parti à 20 ans dans l'armée française en Algérie, rencontre des chrétiens et est baptisé à 25 ans à Noël 1929. De retour au Niger, il commence à annoncer l'évangile puis demande aux missionnaires de venir le seconder. Il s'est éteint il y a dix ans, à l'âge de 100 ans.
 
4. Le dialogue
 
Au Niger, les catholiques forment une église jeune et minoritaire dans un monde presque entièrement musulman, mais très appréciée pour son engagement au service de l'ensemble de la population, et pas des chrétiens seulement. L’Église catholique a tissé une relation d'amitié forte avec le monde musulman, relation qu'elle s'est efforcée d'entretenir quotidiennement, sachant que l'amitié est une oeuvre qui ne cesse jamais de se construire. Ainsi, à l'occasion des fêtes musulmanes, les évêques diffusent sur la radio et la télévision des messages fraternels. De même, ils vont régulièrement rendre visite aux leaders religieux musulmans. L'imam de la grand mosquée de Niamey et l'archevêque sont présents, côte à côte, dès qu'il s'agit de donner des conseils de sagesse ou de résoudre des conflits sociaux, politiques ou religieux. Les activités de l'église catholique couvrent les écoles, les dispensaires, les coopératives, les œuvres caritatives, … Ce sont autant de lieux de rencontre et de dialogue entre chrétiens et musulmans. C'est ainsi qu'une prière commune, faite avec des mots du christianisme et de l'islam, a été faite et est récitée au début de chaque activité. Le dialogue apparaît ainsi non comme un face à face mais comme un regard commun tourné vers le même horizon. De même que pour les chrétiens Jésus est le fils de Dieu, pour les musulmans Mahomet est le plus grand des prophètes. Au lieu de s'affronter dans d'âpres discussions théologiques, les uns et le autres ont fait le choix de se rencontrer dans le même horizon.
 
5. La relève
 
Le diocèse de Niamey compte 44 prêtres (dont 16 prêtres diocésains nigériens) et celui de Maradi 23 prêtres. Plusieurs prêtres appartiennent à des congrégations missionnaires ou sont des fideï donum envoyés par leurs diocèses du Burkina, du Bénin ou du Nigéria. Le nouvel évêque qui a remplacé Mgr Cartateguy à la tête du diocèse de Niamey est un fils du pays, Mgr Laurent Lompo. L'évêque du diocèse de Maradi est Mgr Ambroise Ouédraogo, originaire du Burkina Faso.

 
Mgr Laurent Lompo, actuel évêque de Niamey (Niger)

La devise choisie par Mgr Cartateguy est la parole de Jean-Baptiste : « il faut qu'il grandisse et que je diminue ». Il a fait ce choix en accord avec le charisme de sa congrégation (SMA) qui est de créer une église locale avec un clergé local. C'est ainsi qu'il lui a semblé qu'il était temps de passer le flambeau à un fils du pays afin que celui-ci prenne la relève. C'est ainsi que le 9 juin 2013, il lui a transmis la crosse qu'à la création du diocèse en 1963, le pape Jean XXIII avait remise au premier évêque, et qu'ils se sont transmise depuis.
 
6. La souffrance
 
A la suite des caricatures de Charlie Hebdo, une terrible révolte des musulmans s'est produite. Les chrétiens, assimilés à l'Occident, en ont été les victimes, avec la destruction totale par le feu de plusieurs églises, bâtiments paroissiaux, orphelinats, et maisons de religieuses. Les chrétiens ont été surpris par cette violence et continuent de s'interroger sur le pourquoi de ces évènements. S'ils ont tout perdu, leur foi reste intacte, comme leur volonté de poursuivre et intensifier leur relation avec leurs frères musulmans.
 
7. Demain
 
Mgr Cartateguy est venu en Guadeloupe pour trois semaines (il repart demain 3 décembre 2015) pour rencontrer ses coreligionnaires SMA (le Père Nachon, curé de la Désirade, qui a travaillé dix ans au Niger, le Père Sandro, curé de Saint Claude, et le Père Luigi, curé de Terre de Haut) ainsi que Mgr Riocreux, grand ami de l'Afrique. Mgr Cartateguy repart très touché par l'accueil chaleureux et fraternel qu'il a reçu en Guadeloupe et qui lui a rappelé celui qu'il a connu en Afrique. Il prend actuellement un temps sabbatique, partagé entre la prière et le repos, avant d'accueillir la nouvelle mission que lui confiera sa congrégation.
 
Pascal Gbikpi

Sans aucun doute vous avez vu les bannières disant que ne pas réussir assez de soins sur la santé peut amplifier votre risque de problèmes de santé innombrables. Vous pouvez acheter des remèdes droit à votre office. Il ya des médicaments destinés uniquement aux femmes. Les sujets tels que 'achat Kamagra Oral Jelly' ou '' sont très populaires maintenant. Comment trouver des informations détaillées sur ""? De nombreux sites Web le décrivent comme ''. Cependant, il existe plusieurs remèdes qui abaissent la pression artérielle sans nuire à votre érection. Certains médicaments ne conviennent pas aux patients douloureux de certaines affections et, parfois, un médecine ne peut être utilisé quel si des précautions supplémentaires sont prises. De plus Kamagra peut également être utilisé pour traiter une autre plainte telle que déterminée par votre médecin.

Questions liturgiques

Pourquoi aller à la messe le Dimanche ?

Nous ne devons pas oublier que la foi, c’est une relation vivante avec Dieu. Comme toute relation, elle se doit d’être nourrie régulièrement, autrement elle s’endort et même elle se sclérose.

Lire la suite...