Annexes

COP 21 : comprendre la conférence sur le climat en 5 questions

INFOGRAPHIE - Pour lutter contre le réchauffement climatique, la France accueille du 30 novembre au 11 décembre la 21e Conférence des parties (COP 21). Voici cinq questions pour en comprendre les enjeux.
Qu'est-ce que la COP21?
La COP21, est la 21e «Conference of the Parties» ou Conférence des Parties. Elle est l'organe majeur de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), adoptée en 1992 à l'issue du Sommet de la Terre à Rio de Janeiro, au Brésil. Cette Convention-cadre a été mise en place afin de comprendre et trouver des solutions au problème du changement climatique. Dans ce cadre, presque tous les pays du monde se réunissent chaque année depuis 1995 pour lutter ensemble contre le réchauffement climatique.
L'édition française est plus médiatisée que les précédentes. Elle se tiendra sur le site de Paris-Le Bourget (93) du 30 novembre au 11 décembre. S'y rassembleront: 195 pays signataires de la CCNUCC, des ONG, des entreprises et des groupements de scientifiques.
Ces conférences sont-elles utiles?
Oui et non… Les résultats divergent d'une année sur l'autre. Ainsi, le 11 décembre 1997, la troisième Conférence des parties (COP3) a donné naissance au Protocole de Kyoto. Avec cet accord, les pays industrialisés se sont engagés à réduire leur émission de gaz à effet de serre de 5 %, entre 2008 et 2012. Cet accord est considéré comme un succès important. Toutefois, aucun objectif chiffré concret n'a été fixé lorsque ce protocole a été prolongé fin 2012. De même, en 2009, la COP15 de Copenhague n'a pas débouché sur de nouveaux engagements quantitatifs.
Quel est l'objectif cette année?
Pour les représentants de 195 pays l'objectif est simple: trouver un accord pour limiter à 2 degrés le réchauffement climatique par rapport à l'ère préindustrielle. Le dernier rapport du GIEC (Groupe d'Experts intergouvernemental sur l'Evolution du Climat), publié en novembre, est très alarmiste. Il prévoit une hausse des températures de 0,3 à 4,8°C d'ici 2100. Ce sommet est donc considéré comme celui de la dernière chance: il doit permettre de fixer, sur le papier, des objectifs contraignants pour limiter l'impact de l'homme sur l'environnement.
Un accord est-il envisageable?
Pour la France, il est possible de parvenir à la conclusion d'un accord sur le climat. Même si le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius a admis à plusieurs reprises que la tâche ne sera pas aisée, voire d'une difficulté «extrême». Un signe d'espoir? L'engagement nouveau des deux premiers émetteurs de gaz à effet de serre du monde, la Chine et les Etats-Unis. Sur le plan politique, Barack Obama et les dirigeants chinois «sont très engagés dans la lutte contre le dérèglement climatique», relève Laurent Fabius.
Un point de vue pas vraiment partagé par Nicolas Hulot, envoyé spécial du président français pour la protection de la planète. Pour lui «le compte n'y est pas du tout» dans les engagements de réductions des émissions de gaz à effet de serre soumis aux Nations unies. Il juge aussi la contribution des Etats-Unis insuffisante. «J'espère qu'ils n'en resteront pas là et que les paroles très fortes du président Obama ne resteront pas lettre morte», a-t-il déclaré mi-mai.
Combien va coûter la conférence?
D'après Pierre Henri Guignard, secrétaire général de la COP21, la conférence devrait coûter environ 170 millions d'euros. «Ça peut sembler un montant considérable», mais «de fait, pour une conférence qui dure 15 jours, donc qui est exceptionnelle par sa durée et le nombre de participants, ce n'est finalement pas très élevé», a-t-il indiqué. En outre, 20 % du coût de la conférence devrait être pris en charge par des entreprises partenaires, françaises et étrangères.
Si Laurent Fabius a déclaré que ces mécènes sont tous «des amis du climat», plusieurs sont issus du secteur des énergies fossiles, fortement polluantes, et dénoncés par les associations écologistes. On retrouve notamment EDF, Renault Nissan, Suez Environnement, Air France, ERDF, Axa, BNP Paribas, Air France, LVMH, Ikéa. Avec ces partenariats, les organisateurs espèrent «réduire le plus possible l'addition pour le contribuable», a expliqué Pierre Henri Guignard.

 

Sans aucun doute vous avez vu les bannières disant lequel ne pas obtenir assez de soins sur la santé peut amplifier votre risque de problèmes de santé innombrables. Vous pouvez acheter des remèdes droit à votre bureau. Il ya des médicaments destinés uniquement aux femmes. Les sujets tels lequel 'achat Kamagra Oral Jelly' ou '' sont très populaires maintenant. Comment trouver des informations détaillées sur ""? De nombreux sites Web le décrivent comme ''. Cependant, il existe plusieurs remèdes qui abaissent la pression artérielle sans nuire à votre érection. Certains médicaments ne conviennent pas aux patients souffrant de certaines affections et, parfois, un médicament ne peut être utilisé quel si des précautions supplémentaires sont prises. De plus Kamagra peut également être utilisé pour concerner une autre plainte telle lequel déterminée par votre médecin.

Questions liturgiques

Pourquoi aller à la messe le Dimanche ?

Nous ne devons pas oublier que la foi, c’est une relation vivante avec Dieu. Comme toute relation, elle se doit d’être nourrie régulièrement, autrement elle s’endort et même elle se sclérose.

Lire la suite...