SUR LES PAS DE JÉSUS Pèlerinage en terre sainte


En juillet 2019, partis de Pointe à Pitre et pour certains de Paris, nous étions une cinquantaine de pèlerins accompagnés par le Père Silène, à nous rendre en Terre sainte, désireux de marcher sur les pas de Jésus, de vivre pleinement ce temps fort de la Galilée à Jérusalem pour nous ressourcer et nous fortifier.

Nous visiterons de nombreux lieux et sites qui témoignent de la vie de Jésus entrecoupés quotidiennement de temps de prières et de célébrations.
 
De Nazareth ou Jésus vécut 28 ans, lieu de l’annonciation, village de l’humilité de Dieu et de la vie cachée de la sainte famille, nous avons découvert le lieu de l’apparition de l’archange Gabriel à Marie, l’emplacement de l’ancienne synagogue fréquentée par Jésus.
 
En immersion dans les vestiges, notre attention est attirée par notre guide sur les 3  niveaux successifs de constructions (ville moderne -construction byzantine et le 3ème niveau au sous-sol où Jésus a vécu).
 
Après avoir fait progressivement connaissance, le groupe se consolide. Eclairé par l’Esprit saint, nous formons « Eglise », l’Eglise de Jésus Christ, heureux de partager ensemble la parole de Dieu, de discuter, de prendre nos repas ensemble et de découvrir émerveiller les différents sites.

 

Nous effectuons en chantant la traversée du lac de Tibériade entouré d’une magnifique végétation puis participons à la messe sur le site de TAGBA au bord du lac, là ou Jésus multiplia les pains et les poissons : « Ils n’ont pas besoin de s’en aller, donnez leur vous-mêmes à manger » dira Jésus…Il rompit les pains et les donna aux disciples qui les distribuent à la foule (Mathieu 14(13-36).
Dans Mathieu 8(23-27)- la tempête apaisée, nous nous souvenons avec joie que Jésus est là quand nous lui tenons la main.
 
Notre itinéraire en terre sainte est jalonné de cadres propices au recueillement et à la méditation rappelant l’amour incommensurable de Dieu pour les hommes : Capharnaüm où Jésus prononça dans la synagogue le « discours sur le pain de vie », le mont des béatitudes ;  Cana, l’endroit où l’Evangile de Jean situe le 1er signe de Jésus, les noces de Cana où l’eau fut changée en vin.
 
En Samarie vers Sichem, nous faisons une halte au puits de Jacob, lieu de la rencontre de Jésus avec la samaritaine et puisons à la source : « Donne-moi à boire » …... l’eau que je te donnerai deviendra source jaillissante pour la vie éternelle » dira Jésus à la Samaritaine -Jean 4 (5-42).

Sur les bords du jourdain, nous remémorons le baptême de Jésus par Jean Baptiste et renouvelons notre propre baptême qui a fait de nous des enfants de Dieu, créature nouvelle.

Dans la campagne de Judée, nous parcourons les lieux ou Marie vient rendre visite à sa cousine Elisabeth, nous laissant le Magnificat pour glorifier Dieu à son exemple.
 
A quelques encablures de Jérusalem, nous découvrons Bethléem : le champ des bergers où est célébrée la messe à laquelle nous participons, rappelant l’évangile de la naissance de Jésus (Luc 2. 1-19), puis découvrons l’église de la visitation.
 
Nous partons ensuite vers Jérusalem, point culminant de notre pèlerinage et allons à la découverte : du mont des oliviers, du carmel du Notre Père où Jésus enseigna le Notre Père, prière déclinée sur les parois en plusieurs langues et dialectes du monde entier, du jardin des oliviers évoquant l’agonie de Jésus, du cénacle où il prit son dernier repas avec ses disciples et où il institua l’eucharistie, de la piscine probatique et du saint sépulcre,  de la pierre de l’onction sur laquelle le corps de Jésus Christ fut oint d’huile avant d’être mis au tombeau,  de la Basilique de la résurrection avec le lieu du calvaire et le tombeau du christ gardé par des popes orthodoxes, gardiens des lieux ; de  Abu-Gosh, lieu possible de la rencontre avec les disciples d’Emmaüs ; de l’abbaye bénédictine où nous sommes accueillis par un moine bénédictin.

Nous rendons grâce à Dieu pour ce temps fort de pèlerinage en terre sainte sur ses traces, de la naissance à la résurrection permettant à chacun de revenir fortifié par  les paroles prononcées et les actions accomplies en ces lieux par le Christ pour nous faire connaitre l’amour incommensurable de Dieu pour tout homme.
C’est un chemin de recueillement, de partage avec les autres, de méditation de la parole de Dieu, source d’enrichissement de notre foi.
 
                                                                                                                      Nathalie LACOMA