Actualités - Dans le diocèse

Travaux importants pour l’église du Sacré Coeur


La Basilique du Sacré-Cœur a été construite après la guerre et a été ouverte en  1953. Depuis, le temps a fait son œuvre sur cet édifice à l’architecture originale. Et  d'importants travaux étaient à envisager pour  la voûte, le parvis et les escaliers. Comme elle dispose de plus de 20 mètres de hauteur sous plafond, des échafaudages  coûteux ont été installés pour assurer une bonne étanchéité,  renforcer les escaliers qui s'effritent et  reprendre la peinture.  Budget  total de travaux : 200 000 €. Depuis septembre, les messes sont célébrées dans la crypte. Le dimanche de la Trinité,Mgr Riocreux a donné la confirmation à 71 jeunes dans cette crypte.
 
La paroisse du Sacré-Cœur regroupe trois communautés :  la chapelle du Bon Pasteur de Grand-Camp, celle de Notre Dame de l’Annonciation de Lauricisque et celle autour de la basilique. Ces communautés ont décidé de se retrousser les manches avec le dynamisme du  curé , le père André Denecy. Une dizaine de commissions regroupant des paroissiens  se sont mises en place : foires, repas, tee-shirts, ateliers, livrets ont commencé à mener des actions de solidarité en se donnant l’objectif ambitieux de restaurer  l’église  pour la fête du Sacré-Cœur le vendredi 28 juin.

.             
Manuel Montresor et le comité paroissial
 
Entretien avec  le  Père Dénécy, curé du Sacré-Cœur !

«Nommé il y a deux ans responsable de cette  paroisse de Pointe-à-Pitre, je   continue  le travail de mes prédécesseurs pour  construire la communauté chrétienne. A  la fin de la première année, Père Paul-Antoine, prêtre dans la paroisse me dit : «Le plafond de l’église s’effrite. A plusieurs endroits le béton s’en va !». L’Esprit-Saint s’est servi du père Paul-Antoine pour alerter la communauté. J’ai alors convoqué la sécurité après avoir prévenu l’évêché. Et le 1er septembre 2018 le conseil pastoral de paroisse s’est réuni et après avoir prié l’Esprit-Saint et entendu les rapports d’expertise, nous nous sommes dit « On y va ! ». Ainsi est né l’élan  de solidarité autour de ce projet. »
 
 
«La crypte est devenu le lieu pour les messes. Pendant ce temps, nous avons commencé les travaux de consolidation et des  réparations indispensables. De nombreux corps de métiers sont alors intervenus  pour sécuriser et rénover l’édifice. »
 
« De nombreuses initiatives et actions ont été menées pour récolter les fonds.  Un élan de générosité spontané qui n’a pas cessé de s’est amplifié au fil des semaines. 
 
« Puis, nous avons vécu la fête de Pentecôte. Tous  se sont mis ensemble pour organiser un immense repas familial. Le but : partager la joie, le sens du service et de l’entraide dans le concret.  Chacun a apporté sa pierre à l’édifice. Nous avons  vécu  une belle unité avec  les trois communautés de la paroisse. Certes, cela  a rapporté de l’argent  pour faire avancer les travaux, mais  a surtout  consolidé les liens et l’amitié  entre les différents quartiers. Oui l’Esprit est à l’œuvre ! »
 
Propos recueillis par J.-M. Gauthier
 

Questions liturgiques

Pourquoi aller à la messe le Dimanche ?

Nous ne devons pas oublier que la foi, c’est une relation vivante avec Dieu. Comme toute relation, elle se doit d’être nourrie régulièrement, autrement elle s’endort et même elle se sclérose.

Lire la suite...