Actualités - A la Une

Visite pastorale dans les îles !



Notre diocèse comporte 43 paroisses, dont 8 dans les îles. Il est normal que l’évêque pasteur du diocèse visite régulièrement ces paroisses, notamment pour les confirmations. Mais  ces paroisses ayant été touchés par les cyclones Irma et Maria en septembre 2017, je tenais à faire le point 15 mois après ces épreuves.

Terre-de-Bas

Aussi, durant 5 jours, j’ai pu me rendre  d’abord aux Saintes pour la fête patronale de Saint  Nicolas, puis dans les îles du Nord. A Terre-de-bas, la communauté de grande anse a vu sa chapelle détériorée. Depuis plusieurs mois, les travaux de reconstruction  ont été réalisés et la toiture installée. Certes, la mairie met à disposition une salle dans l’école, mais les paroissiens ont hate de retrouver « leur » chapelle.




Saint Martin


De même,  à Saint Martin, deux lieux de culte, l’église  de Grand Case et  la chapelle du quartier d’Orléans ont été très endommagées. Cette dernière  a été en partie réparée et les messes y sont célébrées chaque dimanche, (en anglais !), mais les fidèles espèrent  retrouver prochainement  leur belle chapelle  située sur une colline. Les premiers travaux ont pu être réalisés par les paroissiens eux-mêmes avec l’aide des nombreux donateurs de France.
L’église « Mary, star of the sea » à Grand Case nécessite des travaux importants qui seront réalisés en 2019 par la collectivité de Saint Martin, « propriétaire » du lieu. Pour l’heure, le Père Marcyn Karwot peut célébrer la messe régulièrement dans la salle paroissiale, trop petite pour la communauté.
Mais cette  visite pastorale dans cette ile du nord a été surtout marquée par les messes  dans l’église  à Marigot et par la rencontre des prêtres avec Mgr Secco, évêque de la partie hollandaise. Belle occasion pour évoquer les JMJ, une délégation de 20 jeunes sera présente à Panama fin janvier. Enfin, la présence de deux sœurs salésiennes, Daniel et Myrlène, nouvellement arrivées à Saint Martin est une aide précieuse pour la pastorale auprès des enfants et des jeunes….en attendant  l’ouverture prochaine d’une école catholique !




A Philipsburg, avec Mgr Secco




Saint Barth


Saint Barthélémy  bénéficie de deux écoles catholiques accueillant 500 élèves dans le primaire, en scolarisant ainsi la moitié des enfants de cette île de 10.000 habitants. Tous les enfants de l’école Saint Marie ont pu participer à la  messe dans la chapelle restaurée de Colombier.
La présence d’une communauté nouvelle , Palavra Viva , arrivée récemment est appréciée par tous. Les quatre jeunes brésiliennes ont été bien accueillies et participent déjà  à la vie de la paroisse et de l’île.
Enfin, un an après la mort de Johnny et son inhumation dans le cimetière de Lorient, la famille et les amis du célèbre chanteur se sont réunis le samedi soir pour une veillée. Nos missionnaires brésiliennes  ont interprété un cantique « Ressuscito » en présence de 50 fans ayant fait le voyage de St Barth.
Pour ma part, j’ai été très heureux de ce séjour dans ces iles, marquant ainsi le lien de notre diocèse avec ces communautés  singulières et attachantes.



     




+ JY R

Questions liturgiques

Pourquoi aller à la messe le Dimanche ?

Nous ne devons pas oublier que la foi, c’est une relation vivante avec Dieu. Comme toute relation, elle se doit d’être nourrie régulièrement, autrement elle s’endort et même elle se sclérose.

Lire la suite...