Actualités - A la Une

Une belle session Talenthéo !


 

50 prêtres ont participé à une session avec sept coaches. Ils ont aidé les prêtres pour vivre une conversion pastorale pour un meilleur service de l’ Église.

Une halte pour un autre départ.
Dans la vie il faut savoir faire une halte pour souffler, se refaire ou se réorienter. Les prêtres du diocèse de Guadeloupe ont eu la chance de le faire avec cette session du groupe Talentheo dont le but est de faire vivre la joie de l’évangile. Une rencontre qui a permis aux confrères de se retrouver comme personne et de se redécouvrir comme disciples missionnaires afin de 

 

- Passer d’une pastorale de conservation à une pastorale missionnaire ;
Susciter une dynamique de renouveau, de sainteté et de co-responsabilité ;
Travailler dans une perspective consciente d’efficacité

 

En effet, cette rencontre de deux jours tenue à Saint Jean Bosco a réuni tous les prêtres du diocèse autour de leur évêque et a été animée par un groupe vraiment dynamique et intéressant, travaillant en équipe et attentif à chacun. Les animateurs sont partis de l’Evangile et des documents officiels de l’Eglise comme base et sources de leurs interventions pour inciter à mettre Dieu au centre de nos vies et de nos activités par la prière et la fraternité. C’est ce qui donne force de réaliser la mission essentielle de l’Eglise qui est d’évangéliser, pas seulement par des paroles, mais par le service et la formation. De là, ils sont arrivés aux 5 essentiels qui sont pour eux les vitamines A, B, C, D, E. Tout comme ces vitamines sont essentielles pour la vie du corps, ils sont aussi nécessaires pour notre croissance. Vitamine A : qui est l’Adoration par la prière, la louange, les célébrations ; Vitamine B : qui se traduit par Belle communauté qui signifie fraternité, communion, être frère et sœur dans le Christ ; Vitamine C : c’est la Charité qui signifie compassion et service ; Vitamine D : Devenir disciple à travers la formation et Vitamine E : qui est Evangélisation ou être apôtre.
 


 

Cette session a ouvert les yeux de tout le monde sur ses réalités personnelles et sur d’autres dans la perspective d’un nouveau départ. On a cherché un peu à comprendre pourquoi les catholiques vont chez les évangéliques. Et parmi les réponses possibles, on a découvert que c’est parce qu’ils ont la sensation de vivre une expérience émotionnelle avec le Christ et de vivre une expérience communautaire avec les autres. Ce sentiment d’inclusion et d’appartenance passe par la formation biblique et l’engagement missionnaire de toute la communauté. Ainsi tout le monde a réfléchi sur ses approches pastorales qui doivent être pensées en termes de croissance, de conversion et de vision. Pour cela, nous avons analysé les 8 facteurs de croissance qui sont :
 

- Responsabilité des lieux et délégation de mission,
- Structure organisationnelle efficace,
- Prière et adoration,
- Outil d’évangélisation adapté au contexte,
- Lieux de service organisé, appel,
- Atmosphère de fraternité, amour du prochain,
- Petites fraternités à partir des services
- Leader, pasteur, leadership pastoral.

 

Ce chemin de conversion pastorale n’est pas d’abord une réorganisation, mais une nouvelle dynamique missionnaire qui change ensuite tout le reste. Toutefois, pas de conversion pastorale sans cette vision qui donne une direction et un sens et aussi la force pour bien accomplir les choses. Cette vision nous permet de nous demander : Vers qui allons-nous ? Quel est mon désir proposé et fixé ? Une vision donnée par l’Eglise, un désir que Dieu nous a mis dans le cœur.
Nous avons vécu ces moments dans la fraternité, dans l’esprit de co-responsabilité et dans la foi. Nous remercions tous ceux qui ont été à la base de cette initiative pour nous aider à mieux vivre et mettre en pratique le document d’ Aparecida pour travailler à  former de nouveaux disciples missionnaires.

 


Questions liturgiques

Origine de l'Avent et qu'est ce qu'une "année liturgique"?

Le mot "Advent" qui dérive du latin adventus, signifie "venue, avènement". Le temps de l’Avent n’est pas une période d’attente et d’expectative, mais plutôt comme le temps même de la venue et de la manifestation du Seigneur, avec une insistance sur le caractère glorieux de cette "épiphanie". Lire la suite...