PAROISSES

Paroisse Sainte Trinité du Lamentin : 24h pour le Seigneur


PAROISE SAINTE TRINITÉ.LES 24 HEURES POUR LE SEIGNEUR.
 
Le samedi 10 mars 2018 à 12 heures jusqu’au dimanche 11 mars 2018 12 heures à la Paroisse Sainte-Trinité les communautés se sont organisées pour vivre dans la prière  les 24 heures pour le Seigneur.
Chaque équipe avait un temps de passage d’une heure.

 Le samedi de 12h à 13h, notre curé Père Albert BLANCHARD annonce l’ouverture des 24h par l’Angélus suivi par un temps d’adoration Eucharistique sur le thème de la Miséricorde et du Pardon. La confession était proposée pendant ce temps.

  La Légion de Marie nous a fait vivre avec le Chapelet, les Mystères du rosaire. Elle commence par le chant : « Trouvez dans ma vie ta présence », puis, la prière à l’Esprit-Saint : « Viens tailler en nous l’esprit de l’Évangile avec une méditation sur la bonté de Dieu du  « chapelet de la Miséricorde », en terminant par une prière de louange avec le magnificat ».

 Les TKL (petites communautés) de Villeneuve, Blachon, du bourg ont placé leur temps d’intervention sur la « Miséricorde et la conversion ». Tout débute par le chant : «  voyé Lespwi a-w si nou voyé-voyé-y libéré nou, voyé-y pou i kléré nou » après cette prière à l’Esprit Saint, un temps de silence szuivi de l’acvcueil de la Parole : lecture de la lettre de saint Paul apôtre à Tite (3, 1-7) le psaume24 et l’Evangile de Iésus-Christ Luc 19, 1-10. ( rencontre de Jésus et Zachée). Après une méditation… leur intervention se termine par une prière universelle, et la prière finale que voilà : « Toi Seigneur, Dieu dont la Bonté miséricordieuse nous a sauvés, donne- nous de marcher toujours sur le chemin que ton fils nous a monté. Donne nous de nous tourner résolument vers toi le seul Dieu qui sauve, ainsi nous pourrons devenir par ta grâce, miséricordieux comme toi Père. Dès maintenant et pour toujours. AMEN ». 



   Les jeunes, nous on fait vivre « l’annonce de la Bonne Nouvelle ».ils nous commencé par le chant  : « comme un souffle fragile… » Suivi d’un temps de silence et la prière à l’Esprit-Saint «  Viens tailler en nous l’Esprit de l’Evangile » et une explication sur l’annonce de la bonne nouvelle : « Une bonne nouvelle, c’est l’annonce première d’un évènement hereux. Evènement, nous préférons une bonne nouvelle à une mauvaise nouvelle. Une bonne nouvelle est comme d l’eau fraîche, (Proverbe25,25) elle fortifie les membres(Proverbe 13,30). Nous aimons les bonnes nouvelles, elles font toujours plaisir, réjouissent le cœur, nous encouragent, il y en a tant de mauvaises, en effet, qui nous font perdre le sourire et la joie de vivre ».  Pour la méditation, ils ont choisi l’Evangile de Jésus-Christ selon Saint Marc (16, 14-20) et termine par le chapelet de la miséricorde divine.


 La TKL de Grosse-Montagne a choisi pour nous faire prier le thème : « Miséricorde et Réconciliation ».
Après la prière à l’Esprit-Saint : « Oui Sanctifie-moi », réflexion :
Etre Miséricordieux c’est :

  • Se réconcilier avec soi-même en osant se faire confiance
  • Se réconcilier avec les autres en osant les accueillir
  • Se réconcilier avec Dieu en osant témoigner de son amour aux autres, en tout temps et tout lieu.
  • Se réconcilier avec la nature, la création, la vie.
«  Tu es là au cœur de nos vies, avons- nous alors chanté....
« La miséricorde de Dieu transforme le cœur de l’homme et lui fait expérimenter un amour fidèle qui le rend capable d’être, à son tour, miséricordieux. C’est à chaque fois un miracle que la miséricorde divine puisse se répandre dans la vie de chacun de nous, en nous incitant à l’amour du prochain et en suscitant ce que la tradition de l’Église nomme les œuvres de miséricorde corporelles et spirituelles. Elles nous rappellent que notre foi se traduit par des actes concrets et quotidiens, destinés à aider notre prochain corporellement et spirituellement, et sur lesquels nous serons jugés : le nourrir, le visiter, le réconforter, l’éduquer ». (Pape François)

La petite communauté porte sa prière sur la Parole de Dieu dans Romains (7, 18-25a) et termine par le chant : Tu es là au cœur de nos vies.
 Avant la messe avec les  familles du caté et les jeunes, (qui se réalise tous les deuxièmes samedi du mois dans notre paroisse), il y a eu l’office des vêpres, puis la messe.

  
 

 En début de soirée,  après la messe, père Albert BLANCHARD a exposé le Saint Sacrement (adoration Eucharistique) et informe les fidèles désireux de se confesser.

  C’est au tour de la TKL de Castel de nous faire prier avec le thème : Miséricorde et Pardon :
Après la prière à l’Esprit Saint (viens tailler en nous l’esprit de l’Evangile) elle porte l’accent sur une catéchèse sur le pardon. L’amour est un puissant facteur de pardon.
De sainte mère TERESA : « si véritablement nous désirons aimer, nous savons bien que nous devons pardonner ».
Les interrogations sont posées :

  • Pourquoi pardonner ?
  • Quoi pardonner ?
  • A qui pardonner ?
Concernant cette dernière interrogation la TKL répond : à tous et propose l’évangile de Jésus-Christ selon St Matthieu (5, 23-24) sur la réconciliation.
  • Comment pardonner ?  Luc  5, 32 Jésus rappelle qu’il n’est pas venu pour les justes, mais pour les pécheurs afin qu’ils se convertissent.
Autre passage  retenu : Matthieu 18, 20-35 avec la question de Pierre à Jésus : « combien de fois dois- je pardonner mon frère ? Jusqu’à sept fois » ? Et la réponse de Jésus : « je ne te dis pas jusqu’à sept fois mais jusqu’à soixante-dix fois sept fois ».
Nous  terminons par la prière suivante :
« Père Miséricordieux, en ton Fils, tu nous apprends le don de l’exigence de l’amour. Mais tu connais aussi nos faiblesses et le poids de nos habitudes. Ouvre-nous à tes appels, et en ce temps de grâce, donne-nous le courage d’y répondre dans la liberté de l’Esprit. Toi qui éclaires nos chemins, aujourd’hui et pour les siècles des siècles. AMEN
 

Entre 21h et 22, nous avons prié avec l’office des complies. 
 Après l’intervention de la TKL de Gosse-Montagne entre 22h et23h sur la suite de leur thème : Miséricorde  et Réconciliation,
 Père Albert BLANCHARD  présente pour la troisième fois et dernière fois le saint sacrement  et propose la confession.

 

La Pastorale familiale a fait le choix de commencer par la prière à l’Esprit Saint : « Tu es le souffle du Père et de Fils dans l’éternité bienheureuse. Tu nous as été envoyé par Jésus Christ pour nous faire comprendre ce qu’il nous a dit et nous conduire vers la vérité toute entière ».

Après le chant : « Bondyé voyé lespwi ban nou lanmou é vi, pou nou toujou songé ou vini rété èvè  nou », le psaume 102 a été lu (Bénis les Seigneur Ô mon âme…..). après un temps de silence, l’Évangile proposé est celui de Luc 19, 1-10 qui parle de Zachée qui accueille Jésus dans sa maison. Ensuite propose le texte suivant : 
 

La miséricorde : C’est l’attention et la bienveillance apportées à l’autre. Vivre la miséricorde en couple et en famille, demande la conversion du cœur, accompagner les autres  dans leur cheminement. Les parents sont appelés à transmettre par leur expérience, la foi à leurs enfants et vivre par lecture de tous les jours la Paroles de Dieu. Enfin la pastorale de la famille termine par une prière   d’action de grâce et le Nôtre Père.

 L’équipe Rosaire a débuté leur tranche d’horaire par ce chant : « viens Esprit-Créateur ». après un temps de silence est lu Éphésiens 6, 11-19 qui parle des armes spirituelles du chrétien. Après avoir chanté le « Salve Régina », une réflexion  a été proposée : « Réflexion pour notre vie ». Sous la forme d’une prière. Entrecoupée par le chant : «  Tu es mon berger o Seigneur… ». Ensuite, l’Évangile de Jésus-Christ selon Saint Jean 16, 20-23 a été proclamé. Et le chapelet de la miséricorde divine  pour terminer est prié avec tous les fidèles.

Enfin, après plusieurs interventions des groupes de la veille, les 24 heures pour le Seigneur, prennent     fin le dimanche 11 mars 2018 à 12 heures avec la grande messe paroissiale célébrée par le Père Albert BLANCHARD.
PAROISSE SAINTE TRINITE DE LAMENTIN

 


Questions liturgiques

Pourquoi aller à la messe le Dimanche ?

Nous ne devons pas oublier que la foi, c’est une relation vivante avec Dieu. Comme toute relation, elle se doit d’être nourrie régulièrement, autrement elle s’endort et même elle se sclérose.

Lire la suite...