Articles

Retour sur ces 10 jours du Synode par les délégués de la Famille en Guadeloupe


         Aperçu sur SYNODE et FAMILLE
 
Deux  Synodes sur la Famille en un an : Octobre 2014 et Octobre 2015 ;  ce dernier est en cours et bien avancé ! Dans l’intervalle, les analyses, les réflexions et les propositions se sont développées, approfondies, complétées, affinées et enrichies de contributions des diverses Conférences  épiscopales pour  fournir le contenu du Document de Travail (Instrumentum Laboris en latin) qui sert de base au travail des Pères synodaux réunis à Rome pendant trois semaines.
Mais pour quoi une telle sollicitude de l’Eglise universelle envers la Famille ? Qu’est-ce qui  justifie cette attention particulière, et que vise cette exceptionnelle mobilisation du Peuple de Dieu et de ses Pasteurs ?
Rappelons-nous le Thème du Synode : «  La Vocation et la Mission  de la Famille dans l’Eglise et dans le Monde Contemporain »
Il ne s’agit  pas d’une simple réflexion ou d’un  débat  sur la Famille, encore moins une discussion théorique de salon, d’où il sortirait quelques idées générales difficiles à appliquer ! Il s’agit tout au contraire, à la lumière de la Parole de Dieu et de la Foi de l’Eglise, de s’atteler à déployer et à développer ce que renferment en termes de potentialités, la Vocation et la Mission de la Famille  dans l’Eglise et dans le monde tel qu’il est aujourd’hui!  L’enjeu est de taille car il en va d’une part de l’actualisation de toute la Pastorale de l’Eglise, et d’autre part de la vitalité et de l’équilibre du monde : ce sont là des raisons  suffisantes  pour éveiller les consciences endormies sur la  question de la valeur et de la dignité de la Famille, ainsi que de l’éminente et irremplaçable fonction qu’elle remplit dans l’Eglise et dans notre monde !
Le Document de Travail se compose de Trois grandes parties, évoluant selon le mouvement efficient du triptyque traditionnel : 1.VOIR   2.JUGER   3.AGIR
Au cours de la 1ère semaine écoulée, du 5 au 9 octobre, les discussions et échanges ont porté sur la 1ère partie : L’Ecoute des Défis sur la Famille. (Ecouter, voir, regarder)
Du 12 au 16 octobre, on aborde la 2ème partie du Document : Discernement de la Vocation Familiale. (Juger, discerner)
Du 19au 23 octobre, on examinera le contenu de la 3ème partie : La Mission de la Famille aujourd’hui. (Agir, relever les Défis). La fin de chaque semaine est consacrée aux synthèses des différents groupes ou cercles linguistiques, en vue de la grande synthèse finale.
Revenons sur les travaux de la 1ère semaine : L’Ecoute des Défis sur la Famille.
Il s’agit pour le cheminement synodal d’être à l’écoute de la Famille, dans toute sa diversité et sa complexité, en étant très attentif à ce qu’elle vit et au contexte dans lequel elle évolue. L’attention au contexte social, culturel, économique et religieux est primordiale et de la plus haute importance. Cette attention découle directement du souci pastoral de rejoindre les personnes et les familles là où elles sont et de les accompagner en oeuvrant à trouver et à proposer des solutions concrètes aux difficultés auxquelles elles sont confrontées !
Que révèle l’observation du contexte  socio-culturel ?
L’évolution des mœurs et le changement de mentalité engendrent  des transformations dans la perception que  les individus et les sociétés ont d’eux-mêmes : évolution, changement et transformations culturelles qui à leur tour entrainent des mutations et des contradictions politiques, sociales et économiques, et qui finissent par perturber, ébranler jusqu’à fragiliser les familles.
Un seul exemple de contradictions peut suffire à illustrer le propos : on assiste un peu partout dans le monde à une plus large reconnaissance des Droits et à la croissance du respect de la dignité de la personne humaine, surtout des femmes et des enfants ; mais dans le même temps se fait jour une énorme confusion au sujet de l’égalité présentée comme l’absence totale de différences entre l’homme et la femme, les filles et les garçons ; d’où la perte du sens anthropologique du rapport entre l’homme et la femme, et de la sorte l’habitude s’est installée d’appeler « couple » et « mariage » des unions sans doute réelles mais qui contredisent la notion même de couple et de mariage.
La Famille, « Communauté de base », «  Ecole d’Humanité », « Pilier incontournable de la vie sociale »  est secouée, ébranlée et frappée de plein fouet par la quantité et la rapidité des bouleversements et des défis que le contexte culturel  ne cesse de lui lancer, et qu’elle doit relever à condition qu’elle retrouve ce qui fait son identité et sa force. L’Eglise, dans l’élan du Synode et avec le zèle du Pape François peut l’encourager et l’accompagner en ce sens !
Voilà pourquoi le Document de Travail ne se contente pas de faire un « état des lieux » de la famille ;  il invite les Pères synodaux  à mettre en relief tout ce qui pèse et influe très fortement sur la dynamique de la vie familiale, sa sérénité et son équilibre ; et surtout il les pousse à  remonter  aux véritables causes de la fragilisation de la Famille ; enfin il  presse les pasteurs et leurs délégués, avec beaucoup de tact, à ouvrir des pistes pour une Pastorale à la hauteur des enjeux ;  aux responsables politiques est lancée l’invitation d’investir dans la Famille et de mettre les besoins des familles au cœur de leurs préoccupations !
Quand les institutions sont déficientes, qui donc prend en charge la formation de la personne ? Qui veille à l’insertion de l’individu dans la vie sociale et à la qualité du lien social ? Qui porte une attention quotidienne aux personnes les plus fragiles et les plus vulnérables ?  C’est la FAMILLE ! Aussi faut-il apprécier sa force et sa capacité de résistance à leur juste valeur afin de la soutenir dans ses fragilités !
Conclusion
Le Pape François a rappelé avec insistance que le Synode n’est ni un Parlement, ni un colloque, encore moins un match où il conviendrait de marquer des points : c’est un cheminement commun vers la vérité ! Mais si la Vérité est immuable car elle est en Christ et en sa Parole qui ne passera pas, notre manière à nous de cheminer vers elle, de l’accueillir et de la proposer aux autres doit sans cesse être rectifiée de sorte qu’elle nous transforme  nous-mêmes et parvienne au cœur et à l’intelligence de nos contemporains !  Nul doute que du haut de la colline du Vatican, le vent de L’Esprit soufflera très fort, et que nos Pasteurs délégués au Synode verront,  avec la clarté et la distinction de leurs yeux aiguisés ce qu’il conviendra  de dire, de proposer et de faire pour que les familles retrouvent l’espérance et tiennent bon dans  le tourbillon des bouleversements du monde contemporain !
                                      Myrna et Félix DARIN : Délégation Pastorale Familiale

 
 
 

Sans aucun doute vous avez vu les bannières disant lequel ne pas arriver assez de soins sur la santé peut amplifier votre risque de problèmes de santé innombrables. Vous pouvez affecter des remèdes droit à votre département. Il ya des médicaments destinés uniquement aux femmes. Les sujets tels quel 'achat Kamagra Oral Jelly' ou '' sont très populaires maintenant. Comment trouver des informations détaillées sur ""? De nombreux sites Web le décrivent comme ''. Cependant, il existe plusieurs remèdes qui abaissent la pression artérielle sans nuire à votre érection. Certains médicaments ne conviennent pas aux patients souffrant de certaines affections et, parfois, un médicament ne peut être utilisé que si des précautions supplémentaires sont prises. De plus Kamagra peut également être utilisé pour traiter une autre plainte telle que déterminée par votre médecin.



Questions liturgiques

Pourquoi aller à la messe le Dimanche ?

Nous ne devons pas oublier que la foi, c’est une relation vivante avec Dieu. Comme toute relation, elle se doit d’être nourrie régulièrement, autrement elle s’endort et même elle se sclérose.

Lire la suite...