Articles

Entrée en Carême dans l’espérance !


C’est par une session de formation « à la découverte de la Bible » que les chrétiens du diocèse ont pu se préparer à entrer en Carême… et ce sont près de quatre cents adultes, grands jeunes, prêtres, diacres, religieux et religieuses qui durant les trois jours ont entendu le vertueux message du Père Yves-Marie Blanchard, prêtre du diocèse de Poitiers, exégète de renom et professeur à l’Institut Catholique de Paris. Il a écrit de nombreux ouvrages et ses travaux font référence en matière d’étude de la bible, des langues anciennes, des premiers Livres, et de la patristique.

Dans un style très clair, pédagogique et accessible pour tous, ce spécialiste de l’Evangile de l’apôtre Jean nous a fait découvrir pourquoi « la Bible, en tant que livre spécifiquement chrétien, trouve sa source dans la passion-résurrection de Jésus ». Le kérygme pascal, clairement énoncé par Paul (25 ans plus tard), en est la pierre d’angle. La Bible chrétienne en deux volets est inséparable. « La Bible chrétienne est donc structurellement destinée à la traduction, c’est-à-dire interprétation / actualisation / inculturation » ces mots martelés par le Père Blanchard sont à l’opposé de tout fondamentalisme. Et il poursuit : « la nouvelle traduction liturgique francophone veut répondre au double souci de compétence linguistique-exégétique et de communication orale selon le mode de la proclamation liturgique. »

Durant le deuxième jour le Père Yves-Marie nous a parlé du « rapport des signes à la foi (littéralement : le croire !) ». Magnifique exposé qu’il faut lire et relire en entier, et partager dans nos groupes afin de croiser dans le dialogue et la prière ce qu’il signifie en profondeur et ce à quoi il engage en vérité.

« Mission et/ou inculturation » selon saint Jean, était le thème du troisième et dernier jour du cycle. Un régal ! « La rencontre de Jésus avec la Samaritaine constitue un véritable ‘manuel’ de la mission chrétienne selon le quatrième Evangile »  nous dit Père Yves-Marie. Et de développer cette approche gratuite de l’autre, cette pédagogie prudente et efficace, accompagnant la personne au cœur même de sa vie et de ses difficultés.
« Soyez des missionnaires épris de l’urgence de la mission, mais aussi patients et respectueux des temps successifs indispensables au cheminement » nous a-t-il dit pour conclure ces trois jours et pour entrer dans un Carême vertueux !

La cérémonie des Cendres marquant l’entrée en carême a été célébrée par Mgr Riocreux entourés de plusieurs prêtres et diacres, permettant à tous ces « retraitants » d’intérioriser cet enseignement dont on n’aura pas trop du Carême pour le méditer et le faire nôtre. Gageons que dans nos groupes respectifs on saura en tirer profit !

Jean-Marie Gauthier


Questions liturgiques

Pourquoi aller à la messe le Dimanche ?

Nous ne devons pas oublier que la foi, c’est une relation vivante avec Dieu. Comme toute relation, elle se doit d’être nourrie régulièrement, autrement elle s’endort et même elle se sclérose.

Lire la suite...