Articles

Freddy Algou, diacre : en tenue de service !

Nous, équipe d’accompagnement, voici ce que nous pensons de Freddy, celui qui aujourd’hui va devenir diacre.
Avant de faire partie de cette équipe, nous apprécions énormément Freddy car c’est quelqu’un de direct qui sait ce qu’il veut, un bon père et un bon époux.
Très jeune, il était actif, vigilent et aussi sérieux au sein de l’Eglise.
Il dispose d’une aisance à l’oral tout en étant très humble, ce qui conforte l’image qu’on a de lui, l’image du bon chrétien.
Sa participation active lors des assemblées dominicales ainsi que ses déplacements en famille  n’ont fait qu’accroître notre opinion.
Faire partie de cette équipe d’accompagnement n’a fait que confirmer et fait évoluer positivement l’image de Freddy. On a pu mieux le connaître, être plus proche de lui.
On a aussi découvert quelqu’un de persévérant, qui ne lâche rien, quelqu’un de très présent dans la vie de l’Eglise mais surtout aux seins des communautés de Notre dame du Rosaire et de Morne –Rouge.
Nous avons pu voir en Freddy un père et un mari qui sait que chaque membre de sa famille doit être apprécié de façon unique.D’ailleurs il nous disait que la difficulté est bien celle-ci : prendre en considération les besoins spécifiques de chacun.
Freddy c’est aussi quelqu’un avec qui on peut aborder tous les sujets sans aucuns tabous.
Nous avons aussi pu voir sa capacité dans sa profession à  encadrer les désœuvrés.
Il sera un bon diacre car on s’est rendu compte que c’est bien sa vocation.
Après tant d’années d’attente son vœu se réalise.Il  a résisté aux tempêtes. Il est choisi par Dieu.
Qu’il soit diacre c’est pour nous une évidence. Il est digne d’admiration, gentil, honnête, fraternel, ouvert d’esprit. C’est un bon guide spirituel pour nous aujourd’hui et pour cette nouvelle génération qui a soif de pouvoir s’appuyer sur des choses concrètes. Freddy saura répondre à leurs attentes.


Pour conclure on dira que FREDDY c’est :

F pour fort ,malgré les obstacles il reste debout
R pour respectueux , respectueux envers sa femme, ses enfants , les personnes qu’ils rencontrent
E pour enthousiaste, il garde le sourire en toutes circonstances
D pour dévouement, il est dévoué envers ses proches mais aussi envers l’étranger
D pour dynamique, pas de place pour l’ennui, toujours prêt à innover
Y pour Yahvé car sans sa foi, sa croyance en Dieu il dit qu’il ne pourrait pas être celui qu’il est devenu aujourd’hui

Freddy : merci de nous avoir permis de t’accompagner !
Bon courage pour ta nouvelle mission !
 



« Je suis au milieu de vous comme Celui qui sert ! » (Luc 22,27)

Quelle belle fête que celle du Baptême du Seigneur pour vivre l’ordination diaconale de Freddy Algou, ce dimanche 13 janvier à Saint-Pierre/Saint-Paul ! En effet « la grande église de Pointe-à-Pitre » était bondée montrant bien l’importance de cette solennité pour la foule des chrétiens, et la valeur de cette ordination aux yeux de tous les fidèles (et pas seulement ceux du nord Grande Terre).
Au « me voici » de la liturgie de l’accueil (proclamé par Freddy) après le chant d’entrée : « Jezikri Sengnè w kryé mwen, mi mwen Sengné », Mgr Riocreux a rappelé dans son homélie « combien le baptême de Jésus était le rappel de notre propre baptême à tous individuellement » engagement premier à la suite du Christ « Freddy dans sa mission sera appelé à donner le sacrement du baptême. Sacrement premier de l’Eglise ».
 





















 


Dans la liturgie de la Parole, l’enseignement de l’évêque a explicité le sens retrouvé du diaconat permanent pour l’Eglise depuis de nombreuses années :

  • Service de la Charité (ou diaconie) auprès des plus démunis. Freddy sera en mission auprès de nos frères et sœurs prisonniers.
  • Service de l’Evangile, de la Parole, et du partage eucharistique au cours de la messe.
  • Service des Sacrements de baptême, de mariage et la préparation importante et l’enseignement auprès des familles dans la démarche vers ces sacrements. Proximité aussi auprès des malades et des familles endeuillées.

 




Le grand moment du sacrement de l’Ordintion a été celui où Freddy dans un signe d’abandon à Dieu s’allonge à même le sol pendant la prostration pour implorer la prière de tous les saints. Tandis que Jocelyne, son épouse, est restée debout un peu à l’écart entre son mari et l’évêque, la belle prière des litanies débute avec au début de ce rite, le geste délicat de sa femme qui ajuste l’aube impeccablement sur les jambes de son mari allongé.









 

Puis c’est l’imposition des mains par l’évêque, point culminant du sacrement, l’Esprit-Saint venant à travers ce geste ancestral consacrer Freddy. Puis vêture de l’étole et remise de l’Evangéliaire. Diacre Freddy peut continuer à servir dans le déroulement de la messe concélébrée par les Pères Silène, Numa et   Kouatouka, avec  les 10 diacres permanents. « Se lever chaque jour et servir par amour », voilà le beau leitmotiv de notre diacre Freddy pour toute la communauté diocésaine.



























« De même que l’aube est le signe du vêtement blanc du baptême… de même tous les chrétiens sont appelés à se remémorer leur propre baptême pour leur engagement au sein de l’Eglise », Mgr Riocreux a invité tous les chrétiens à revivre dans leur cœur le moment  de leur baptême.
 
Jean-Marie Gauthier
 

 
Témoignages recueillis à la sortie de la messe
« Quelle cérémonie émouvante et qui m’a pris aux tripes, tant la ferveur était vive, et les chants magnifiques et toniques portés par le grand orgue, ou les instruments locaux et le piano, et surtout cette grande chorale de jeunes qui visiblement avait travaillé, et faisait montre d’une fraternité attractive ! Tous les touristes qui passaient en étaient ébahis ! »
Blaise JOHN (étudiant en aéronautique)
 
« Nous sommes des touristes français en escale en Guadeloupe, et nous nous rendons aux JMJ de Panama. Dans le tour de ville proposé, nous sommes venus vivre la fête du baptême de Jésus à la messe, et nous étions loin de penser que nous pourrions assister à cette belle ordination. Une vraie coïncidence où l’enseignement d’un bout à l’autre préparait tellement notre cœur à ce pèlerinage à Panama. Merci. »
Arlette, Julia et Serge
 
« We are English tourists, we are not Christians, but by the way, we were as attracted to the beautiful songs, and it did us good so we stayed in the background discreetly even if our outfit was not of circumstance.”
 Héléna, Floride  USA
 
“Je suis maman d’un jeune prisonnier. Je suis venue me recueillir car je sais que Freddy va pouvoir aider mon fils à s’en sortir. Bondyé mesi ! »
Ghislaine V.,Saint-Martin

 

 


Questions liturgiques

Pourquoi aller à la messe le Dimanche ?

Nous ne devons pas oublier que la foi, c’est une relation vivante avec Dieu. Comme toute relation, elle se doit d’être nourrie régulièrement, autrement elle s’endort et même elle se sclérose.

Lire la suite...