Articles

Visite à Santo Domingo, premier diocèse du Nouveau Monde

 


Avec Mgr Bader nonce apostolique devant la première cathédrale du nouveau monde


Ici, aux Antilles, nous connaissons l’histoire de Christophe Colomb, la découverte des iles de la Caraïbe lors de ses 4 voyages dans la région. Le premier en 1492 avec ses trois caravelles. Lors du  second, quelques mois plus tard, après son étape en  Guadeloupe en novembre 1493, il continuait sa route vers « Hispaniola ». Dans la salle du Synode de l’évêché à Basse-Terre des tableaux évoquent cette épopée de la découverte du « Nouveau Monde » par le célèbre amiral.

En janvier 1494, avec ses 17 caravelles, Christophe Colomb retournait sur cette grande île espagnole et s’arrêtait dans un lieu qu’il nomma Isabelle en l’honneur de la reine. Là,  fut célébré la première messe par un dominicain. Cette année, Santo Domingo célèbre  donc le 525ème anniversaire de cette première messe par un rassemblement ce samedi  5 Janvier. 10.000 fidèles sont attendus.

 A la Découverte de Santo Domingo

Après cette introduction historique, j’en viens maintenant à  cette joie d’avoir découvert Santo Domingo, ce pays si proche de notre archipel, à moins de 1000kms. Venu à six reprises en Haïti, pays voisin, je souhaitais vivement venir un jour à Santo Domingo. L’accueil du nonce, Mgr Ghaleb Bader, ami de longue date, a permis  ce séjour, riche en rencontres et découvertes.

Découverte d’un pays de 10 millions d’habitants avec la capitale du même nom, puisque le diocèse de Santo Domingo est un diocèse de plus de 3 millions d’habitants. Découverte d’un sanctuaire national, celui de Nuestra Senora de la Altagracia, près du lieu touristique de Punta Cana, à 200 kms à l’est.
Découverte d’Altagracia. Chaque pays d’Amérique latine a son sanctuaire marial. Altagracia  est très fréquenté par les Dominicains (nom des habitants de Santo Domingo) notamment lors de la fête annuelle du 21 Janvier. L’image vénérée dans la basilique moderne, construite par un architecte français, suscite une belle ferveur. J’ai pu le constater le samedi 29 Décembre, jour où l’évêque, Mgr Gregorio Nicanor ordonnait trois prêtres pour le diocèse, en présence de 2000 personnes.

Découverte de Santo Domingo, la capitale, la vieille ville, la maison du fils de Christophe Colomb, gouverneur et celle où résida Cortes…devenue l’ambassade de France.
 


Le sanctuaire d'Alta Gracia


Découverte de la cathédrale, la première du Nouveau Monde, le diocèse ayant été créé en 1511 ! Visite de ce lieu à la fois gothique et typiquement espagnol.
Découverte des trois  voyages du pape Jean-Paul II en janvier 1979, trois mois après son élection, puis les deux autres en 1984 et en 1992. Ce dernier fut important puisque c’était à l’occasion du rassemblement des évêques de toute la région dans le cadre du CELAM.
Découverte de l’Eglise locale lors du déjeuner avec l’archevêque Mgr Francisco Ozoria et plusieurs prêtres,  beau moment d’échanges et d’informations sur nos  Eglises respectives.


Il fallait donc ce séjour pour nous permettre de nous connaitre tant il est vrai que nous n’avons pas de liens directs, malgré notre proximité. Il y a de fait trois Caraïbes distinctes : hispanophones avec Cuba, Santo Domingo et Porto Rico, anglophones  dans les petites Antilles et francophones avec les trois départements français et Haïti.

Cette visite m’aura donné l’occasion aussi d’échanges, notamment avec le nonce, présent dans le pays depuis un an, avec les évêques, les prêtres ainsi qu’avec les membres du néo-catéchuménat très actif dans le pays. L’Eglise y est vivante et présente. Un prêtre m’a souligné l’originalité de Santo Domingo  avec son drapeau comportant la croix et la Bible !
Lors de ces journées, accueillant les 20 Jeunes français se rendant en voilier à Panama pour les JMJ, nous avons parlé de ce grand rassemblement où 400 jeunes de ce pays seront présents  à Panama. Lors de son voyage l’amenant dans la région le 23 Janvier, le pape François donnera sa bénédiction en survolant les Antilles !

 


Rencontre avec les jeunes JMJistes à la voile à Boca Gracia


Jean Paul II  à Santo Domingo en 1979, 1984 et 1992


Je garde un souvenir heureux de ce séjour par les messes matinales dans  la chapelle de la nonciature avec Mgr Ghaleb Bader, en présence d’une quarantaine de fidèles, dont une dizaine de religieuses de communautés voisines et les trois consacrées au service de la nonciature. C’est là que Jean Paul II a logé et une immense plaque en bronze rappelle  cet évènement.

En conclusion, quelques phrases de Saint Jean Paul II lors de ces visites historiques.
« En venant à Saint Domingue,je voulais suivre la route tracée au moment de la découverte du continent par les premiers évangélisateurs » (25 Janvier 1979).
«La découverte de ce  nouveau continent marquait le début d’un déploiement missionnaire sans précédent. L’expansion de la chrétienté ibérique a amené aux nouveaux peuples le don de la foi chrétienne avec sa puissance d’humanité et de salut, de dignité et de fraternité, de justice et d’amour pour le Nouveau Monde. » (12 Octobre 1984)
« ‘Le 12 octobre 1992, l’évêque de Rome s’est rendu en pèlerinage à cette croix d’où, il y a 500 ans, a commencé l’évangélisation de ces terres nouvelles. Et cet itinéraire m’a conduit à Santo Domingo et, en même temps, au sanctuaire de la Vierge d’Altagracia. » (Audience de Jean Paul II, 20 octobre 1992).
Sur les pas de Christophe Colomb, des premiers évangélisateurs…et du saint pape Jean Paul II.
Un beau cadeau pour conclure 2018 et pour entrer en 2019.


Je suis venu pour la première fois. J’espère revenir, et cette fois-ci avec des pèlerins de Guadeloupe !

+ J-Y Riocreux
2 Janvier 2019



Questions liturgiques

Pourquoi aller à la messe le Dimanche ?

Nous ne devons pas oublier que la foi, c’est une relation vivante avec Dieu. Comme toute relation, elle se doit d’être nourrie régulièrement, autrement elle s’endort et même elle se sclérose.

Lire la suite...